Gare aux risques psychosociaux pendant le confinement ou le télétravail.

Xavier Alas Luquetas prévient sur les risques spécifiques posés par un télétravail improvisé.

Si la situation actuelle est exceptionnelle, il n’en est pas moins possible d’en anticiper certaines conséquences, notamment en matière de risques psycho-sociaux encourus par les salariés. Confinement, télétravail bricolé car non organisé, isolement ou chômage partiel… autant de situations qui peuvent avoir un retentissement négatif sur les salariés, prévient le psychothérapeute et associé fondateur du cabinet spécialisé Eleas, Xavier Alas Luquetas.

L’Usine Nouvelle.- Quel impact le télétravail forcé lié à la crise du Covid 19 peut-il avoir sur le stress des salariés ?

Xavier Alas Luquetas : Une des caractéristiques du moment que nous vivons tient à la nécessité de repenser en urgence les cadres (donc les règles de fonctionnement), que l’on parle de celui qui est donné par l’organisation mais aussi celui que se donnent les personnes. Ce que vous appelez le télétravail forcé crée de nouvelles conditions très différentes du télétravail sur un ou deux jours par semaine qui prévalait en temps normal voire pendant les grèves. Là, on a quelque chose de nouveau, de durable et qui de surcroit est imbriqué avec la vie familiale, le conjoint et/ou les enfants qui se retrouvent à la maison.

Soyons clairs : la plupart des entreprises et les individus eux-mêmes ont été pris au dépourvu. Beaucoup ne sont pas préparés pour gérer convenablement un tel contexte dans la durée. Les managers eux-mêmes sont confrontés à une nouveauté : avant ils travaillaient avec une personne à distance et le reste de l’équipe était présent. Là c’est toute l’équipe qui est à distance.

Lire la suite…

Source : Article paru le 23/03/2020, sur le site de l’Usine Nouvelle

 

Suivre les actualités de la Fédération sur Twitter :

 @Firps_ #QVT #RPS #SanteTravail