05 10 2016

05/10/2016 Prévention anti-attentat : ce qui a changé pour les entreprises

Les attentats créent un climat d’insécurité auquel certains collaborateurs, plus fragiles, se révèlent particulièrement sensibles. Cela conduit de nombreux patrons à adapter leur management et à s’intéresser de plus près à la gestion des risques psychosociaux (RPS), en déclenchant des dispositifs d’accompagnement spécifiques, par exemple des cellules d’écoute psychologique. Pour preuve, au lendemain des drames du 13 novembre 2015, la Fédération des intervenants en risques psychosociaux (FIRPS) a constaté que 80 % des appels reçus émanaient de chefs d’entreprise désireux de mettre en place une aide pour leurs salariés.

Lire l’article des Echos par Julie Le Bolzer

Derniers articles

La FIRPS accueille deux nouveaux cabinets

Article publié le 04/04/22 Alors que la santé mentale au travail n’a jamais autant été au cœur des préoccupations des entreprises et des pouvoirs publics, la Fédération des intervenants en risques psychosociaux (Firps) annonce l’adhésion de 2 nouveaux membres : les...

EnglishFrench