25 03 2022

Guerre en Ukraine, RPS en France: la FIRPS tire la sonnette d’alarme

Article publié le 25/03/2022

Interview d’Isabelle Tarty, vice-présidente de la FIRPS, et Christian Mainguy secrétaire général de la FIRPS.

Comme une application morbide de l’effet papillon, la guerre en Ukraine peut-elle générer des troubles mentaux chez les salariés français ? La Fédération des intervenants sur les risques psycho-sociaux (FIRPS) tire en tout cas la sonnette d’alarme. « Beaucoup d’entreprises françaises sont impactées à différents niveaux par cette guerre, selon les liens avec les territoires impactés ou par leur proximité géographique. Des entreprises rapatrient des familles entières d’expatriés qui ont été témoins directs de la guerre et qui ont besoin d’un soutien. L’incertitude et le sentiment d’impuissance poussent de plus en plus les gens à leurs limites », annonce-t-elle. Comme les attentats de 2015 et la pandémie de coronavirus, la guerre « réactive les sentiments d’angoisse », précise la FIRPS qui enjoint les RH à la vigilance.

« Des populations, plus sensibles, déjà fragilisées, sont susceptibles d’être confrontées à davantage de difficultés psychologiques vis-à-vis de cette nouvelle crise », alerte Isabelle Tarty,  Depuis le 24 février, la FIRPS constate un recours plus important aux lignes d’assistance psychologique à distance mises en place par les entreprises. « Pour une efficacité maximale, il est préférable de mettre en place ces services avec un temps d’accompagnement pour en expliquer le bon usage aux collaborateurs et avoir une concertation de qualité avec les représentants du personnel. Cela permet aussi de prendre en compte des dispositifs mieux pensés qui incluent des dispositifs complémentaires (support émotionnel et pratique, support manager), qui sont immédiatement mobilisables et communicables en cas de crise », explique la Fédération. « Les dispositifs de soutien et d’accompagnement doivent devenir des incontournables dans la politique de Santé et Qualité́ de Vie au travail. Le déploiement et la pédagogie de ces dispositifs doivent donc être pensés dans une perspective durable », souligne Christian Mainguy, secrétaire général de la FIRPS.

 

Par Benjamin D’Alguerre

 

Derniers articles

La FIRPS accueille deux nouveaux cabinets

Article publié le 04/04/22 Alors que la santé mentale au travail n’a jamais autant été au cœur des préoccupations des entreprises et des pouvoirs publics, la Fédération des intervenants en risques psychosociaux (Firps) annonce l’adhésion de 2 nouveaux membres : les...

EnglishFrench