26 09 2022

#RPS Le monde du travail à l’heure des grandes solitudes

Un salarié sur cinq a télétravaillé en moyenne chaque semaine de 2021, bien que le travail à distance coche de nombreuses cases sur la liste de l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) des facteurs favorisant les risques psychosociaux. « Dans un premier temps, les salariés n’avaient vu que des avantages au télétravail, les inconvénients se sont distillés tout doucement. Quand on gagne deux heures de trajet matin et soir, on a tendance à dissimuler les problèmes », explique François Cochet, président de la Fédération des intervenants en risques psychosociaux (Firps). Néanmoins, les organisations de travail hybrides, qui mélangent présentiel et distanciel, divisent les salariés : « Ceux qui sont à distance font les tâches d’hier et ceux qui sont sur place font le travail de demain », explique le président de la Firps, François Cochet.

Derniers articles

Lors de l’entretien qu’il a accordé à Semaine sociale, le président de La Firps François Cochet a précisé que pour pouvoir télétravailler correctement, il faut remplir deux conditions impératives : l'autonomie et la confiance. François Cochet évoque un risque de...

Le télétravail doit reposer sur le volontariat et la réversibilité

Lors de l’entretien qu’il a accordé à Santé et travail, François Cochet a rappelé que le télétravail devait à tout prix reposer sur le volontariat, et le droit de changer d’avis. Il pense que la pratique du télétravail doit être réversible, sans que le salarié ait...

EnglishFrench