10 10 2022

#Télétravail au chaud : qui va payer la note ? 

Par économie d’énergie, le gouvernement encourage les entreprises à généraliser le travail à distance pour les salariés. Cette mesure ne convainc pas les experts. François Cochet, président de la FIRPS rappelle que ce qui doit primer dans la mise en place du télétravail, c’est le volontariat. « Le télétravail n’est pas fait pour répondre à la crise énergétique ou à des ambitions purement économiques. C’est déjà assez compliqué pour ne pas tout mélanger ! »

Derniers articles

Et pourtant l’absentéisme s’envole

L’engouement des salariés pour le télétravail est censé améliorer leur bien-être. Mais les arrêts-maladies explosent depuis deux ans. Avec un coût record pour la Sédurité sociale. La généralisation du télétravail de puis la crise sanitaire est pointée du doigt,...

La parole au travail !

François Cochet, responsable des activités santé au travail du cabinet Secafi et président de la fédération, intervient sur un point phare de ce dossier qui a la proposition de faire de l'écoute des salariés sur le travail un dixième principe général de prévention....