10 10 2022

#Télétravail au chaud : qui va payer la note ? 

Par économie d’énergie, le gouvernement encourage les entreprises à généraliser le travail à distance pour les salariés. Cette mesure ne convainc pas les experts. François Cochet, président de la FIRPS rappelle que ce qui doit primer dans la mise en place du télétravail, c’est le volontariat. « Le télétravail n’est pas fait pour répondre à la crise énergétique ou à des ambitions purement économiques. C’est déjà assez compliqué pour ne pas tout mélanger ! »

Derniers articles

Lors de l’entretien qu’il a accordé à Semaine sociale, le président de La Firps François Cochet a précisé que pour pouvoir télétravailler correctement, il faut remplir deux conditions impératives : l'autonomie et la confiance. François Cochet évoque un risque de...

Le télétravail doit reposer sur le volontariat et la réversibilité

Lors de l’entretien qu’il a accordé à Santé et travail, François Cochet a rappelé que le télétravail devait à tout prix reposer sur le volontariat, et le droit de changer d’avis. Il pense que la pratique du télétravail doit être réversible, sans que le salarié ait...

EnglishFrench