18 09 2022

#Télétravail: sur la durée, de nouveaux risques psychosociaux sont pointés du doigt

Cet article indique que la FIRPS vient de publier des recommandations pour prévenir les effets néfastes du télétravail de longue durée. Ce guide, qui sera distribué à 6000 entreprises du domaine public et privé, a pour but de rappeler les fondamentaux, comme le droit à la déconnexion, ou la mission du manager. La FIRPS estime que des problématiques peuvent s’installer de manière latente, sans que ni l’entreprise ni le travailleur ne soit en mesure de les déceler. Il s’agit de problématiques moins concrètes qu’un mal de dos. Le fait d’être à distance de l’entreprise peut être un frein à l’intégration, à la prise de repères des nouveaux, ou petit à petit, disqualifier les salariés que l’on voit moins. La déconnexion et la charge de travail, pointées du doigt dès le début du télétravail, sont toujours des préoccupations de la FIRPS.

Autre point important :  la FIRPS s’inquiète de voir augmenter la charge mentale des femmes du fait de leur travail à la maison. Dans le communiqué, ils écrivent que le télétravail « peut aussi les piéger en faisant reposer toute l’organisation familiale sur leurs épaules. Elles se retrouvent alors prisonnières de leur domicile et de leur double journée de travail, sujettes à une charge mentale augmentée ».

Derniers articles

Et pourtant l’absentéisme s’envole

L’engouement des salariés pour le télétravail est censé améliorer leur bien-être. Mais les arrêts-maladies explosent depuis deux ans. Avec un coût record pour la Sédurité sociale. La généralisation du télétravail de puis la crise sanitaire est pointée du doigt,...

La parole au travail !

François Cochet, responsable des activités santé au travail du cabinet Secafi et président de la fédération, intervient sur un point phare de ce dossier qui a la proposition de faire de l'écoute des salariés sur le travail un dixième principe général de prévention....